Partition : Phoebé de Mel Bonis (arr. de Gérard Chenuet) - [Flûte Alto Harpe]
Partition : Phoebé

 

 

 

Titre(s) : Phoebé
Auteur(s) : Mel Bonis
Arrangement : Gérard Chenuet
Formation : [Flûte Alto Harpe]
Niveau :  Moyenne difficulté
Partition principale : 12 pages
Parts : 3 (16 pages)
Format : 24 x 31 cm
Dépot légal : Septembre 2018
Cotage : AEM-195
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Partition principale : 10.08 €
3 parties séparées : 11.62 €

Mel Bonis a été inspirée par les femmes de légende. En 1909, quatre héroïnes ont fait naître chez la compositrice des portraits musicaux, dont Phœbé. En 1910, elle a écrit Omphale,  en 1913, Desdémona, et enfin, en 1922, Mélisande. Au total sept pièces pour piano, regroupées sous le nom de Femmes de Légende, un chef-d'œuvre pianistique au cœur d'une période particulièrement féconde pour la musique française.

Dans la mythologie grecque, Phoebé est une titanide à qui l’on prête volontiers les qualités d'Artémis et de Séléné. Mel Bonis nous livre un nocturne inspiré par la déesse de la lune.  Enveloppée de mystère et d'une grande douceur, la pièce déroule de longs arpèges. Dans ce climat poétique, des bribes de thèmes sur quatre notes apparaissent, énigmatiques, puis s'amplifient sur une variante chromatique de l'accord initial. Un épisode central vient changer les paramètres du début : les arpèges sont plus brefs alors que la mélodie s'étire en valeurs longues. Peu avant cette nouvelle section, un intermède de sons vifs et légers semble peindre la vivacité et l'intelligence de Phoebé. Entre ces deux passages, on notera un petit développement des quatre notes dans le mode par tons cher à Debussy qui fut condisciple de la compositrice sur les bancs du conservatoire. Cette pièce est audacieuse tant sur le plan tonal que sur le plan rythmique. Les accords apparentés à des accords de dominante ne vont jamais vers leur résolution naturelle,  et ce jusqu'à l'accord final, identique à l'accord initial, qui se perd dans les tessitures extrêmes. Les arpèges, dans leur mouvement d'aller- retour, ont une périodicité de quatorze double-croches estompant toute notion de temps fort.

Viviane et Desdémona, deux autres Femmes de Légende, ont été également transcrites pour flûte, alto et harpe par Gérard Chenuet et sont disponibles chez le même éditeur.

Afin de parvenir à trouver une écriture spécifiquement adaptée à la harpe, j'ai été conseillé par Véronique Chenuet, harpiste du Trio Mélusine et dédicataire de cette transcription. Le Trio Mélusine a enregistré Desdémona, Viviane et Phœbé, aux côtés d'œuvres de Bridge, De Falla, Zemlinsky et Nazareth, dans un CD consacré à mes transcriptions

Gérard Chenuet

Extrait de Phoebé par le TRIO MELUSINE