Partition : Nicorni pour cor et dispositif électroacoustique de Stéphane Magnin - Cor
Partition : Nicorni pour cor et dispositif électroacoustique

 

 

Feuilleter
 

Titre(s) : Nicorni pour cor et dispositif électroacoustique
Auteur(s) : Stéphane Magnin
Formation : Cor
Niveau :  Difficile
Partition principale : 12 pages
Parts : 1 (8 pages)
Format : 23 x 31 cm
Dépot légal : Novembre 2011
Cotage : AEM-99
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Cette partition : 17.76 €
+ 1 partie séparée incluse
Composer pour instrument seul permet, par l’intermédiaire du musicien, la rencontre avec un instrument et l’exploration de celui-ci. Le cor, instrument mystérieux aux multiples facettes et références, réserve bien des surprises. Par sa vaste palette sonore, il est un peu de toutes les familles instrumentales. Jouant de ces ambiguïtés, Nicorni est une longue ligne musicale souple avec des incursions d'un déroulement temporel suspendu, zoom sur le son, la texture, le grain. L’écriture est basée sur les harmoniques naturelles (non tempérées) du cor en mi. La partition, virtuose, revisite l’histoire du cor à travers différentes techniques de jeu liées au cor naturel comme par exemple le jeu ouvert et le jeu bouché par la main dans le pavillon, agissant autant sur la hauteur que sur le timbre de l’instrument. Les palettes du cor moderne (chromatique) ajoute au vocabulaire poétique de la pièce, le son très singulier du jeu en demi-palette ou le rugissement du bisbigliando. L’usage de ces modes de jeu est poussé jusqu’à devenir élément de langage et de métamorphose de l’instrument. Le dispositif électroacoustique étend cette recherche par la transformation du son en temps réel et sa diffusion dans l’espace. Il prolonge l’instrument jusqu’à créer un double de lui-même. La rencontre avec le corniste Nicolas Chedmail a rendu possible Nicorni, qu’il a créé en mai 2001 au CNSMD de Lyon. L’œuvre lui est dédiée, à travers le titre.