Partition : Fantaisie Capriccioso de Gabriel Philippot - [Tuba Piano]
Partition : Fantaisie Capriccioso

 

 

Feuilleter
 

Titre(s) : Fantaisie Capriccioso
Auteur(s) : Gabriel Philippot
Formation : [Tuba Piano]
Niveau :  Moyenne difficulté
Partition principale : 12 pages
Parts : 1 (16 pages)
Format : 23 x 31 cm
Dépot légal : Août 2016
Cotage : AEM-162
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Cette partition : 16.19 €
+ 1 partie séparée incluse
(Tuba en ut clé de fa)
  Partie séparée optionnelle :
 Tuba en mib clé de sol : 4.51 €

Fantaisie « Capriccioso » est une pièce pour tuba et piano composée pour le concours de Tours de janvier 2017 (catégorie DEM). Il s'agit d'une grande vocalise, très libre, où le tuba, véritable soliste, chante « capricieusement » une ligne tortueuse et expressive.
La pièce s'ouvre directement avec une grande cadence du tubiste, d'abord calme et sereine, puis enflammée et tumultueuse où les rythmes pointés et la vélocité prennent le dessus pour finalement ménager l'entrée du piano dans un arpège coloré.
Vient ensuite le thème principal, basé sur une septième majeure ascendante, intervalle témoin de la tension expressive de la pièce. D'abord sombre, l'intervalle fondateur s'avérera ensuite plus léger, presque farceur, pour s'épanouir finalement dans un 5/8 enflammé, tourbillonnant entre la virtuosité de la mesure et l'expressivité du thème principal.
En huit minutes, le soliste passe d'une mélancolie extatique à une fougue exaltée, sans ménager pour autant un ton plus léger, voir naïf. Fantaisie « Capriccioso » est donc un voyage intense où les couleurs et les intentions prononcées doivent éclater à l'attention de l'interprète et de ces auditeurs.

Gabriel Philippot

Cette rencontre des amoureux du tuba a pour but, non seulement de dynamiser les classes d’instruments de la région mais également de permettre aux tubistes de différents horizons de se rencontrer sur un plan national.
C’est en partant du constat qu’il n’y a plus de concours de tuba en France, que nous avons souhaité lancer ce projet. La première édition a rencontré un très bon écho avec cinquante-sept candidats venant de la France entière. Aussi avons-nous souhaité pérenniser ce concours au fil des ans, sur la base d’une édition tous les deux ans – ce qui permettra non seulement le renouvellement des candidats mais également éviter que ce concours s’essouffle, par sa répétition.

La direction du concours