Partition : Coraçào que sente de Ernesto Nazareth (arr. de Gérard Chenuet) - [Flûte Alto Harpe]
Partition : Coraçào que sente

 

 

 

Titre(s) : Coraçào que sente
Auteur(s) : Ernesto Nazareth
Arrangement : Gérard Chenuet
Formation : [Flûte Alto Harpe]
Niveau :  Moyenne difficulté
Partition principale : 8 pages
Parts : 3 (16 pages)
Format : 24 x 31 cm
Dépot légal : Septembre 2018
Cotage : AEM-191
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Partition principale : 7.28 €
3 parties séparées : 11.62 €

Ernesto Nazareth (1863-1934) est né le 20 mars 1863. Grand improvisateur pour le cinéma muet, il a introduit des éléments de la « Batucada » brésilienne originaire d’Afrique, dans un langage hérité du romantisme européen. Il est considéré comme le pionnier d’une musique classique nationale spécifique au Brésil. Le compositeur français Darius Milhaud le qualifiait de « génie de la musique ».

Coraçào que sente (1903) est une valse sentimentale qui prolonge l’héritage viennois. Ce sont les tangos brésiliens du même auteur qui portent des éléments africains si importants pour la musique brésilienne. Le schéma habituel en trois parties des valses de Nazareth (ABACA) donne l’occasion de diversifier les parties. C’est ainsi qu’un rôle prédominant est donné tour à tour à chacun des trois instruments. Un caractère sentimental alterne avec des épisodes plus légers.

Afin de parvenir à trouver une écriture spécifiquement adaptée à la harpe, j’ai été conseillé par Véronique Chenuet, harpiste du Trio Mélusine et dédicataire de cette transcription. Le Trio Mélusine a enregistré quatre danses de Nazareth, trois valses et un tango brésilien, aux côtés d’oeuvres de Bridge, De Falla, Mel Bonis et Zemlinsky, dans un CD consacré à mes transcriptions.

Toutes les partitions sont disponibles chez le même éditeur.

Gérard Chenuet