Partition : Carnet de voyage de Bertrand Peigné - Grande Suite ambulante pour jeunes saxophonistes
Partition : Carnet de voyage

 

 

Feuilleter
 
Coédition : Mayenne Culture

Titre(s) : Carnet de voyage
Auteur(s) : Bertrand Peigné
Formation : Grande Suite ambulante pour jeunes saxophonistes
Niveau :  Facile
Partition principale : 95 pages
Parts : 18 (109 pages)
Format : 23 x 31 cm
Dépot légal : Juin 2011
Cotage : AEM-87
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Partition principale : 71.11 €
18 parties séparées : 123.5 €

Cette suite a été conçue pour être jouée totalement par cœur. Pour cette raison, l’écriture de chacun des mouvements repose sur la technique des boucles - « loops », bien connue des amateurs de musique actuelle - et sur celle du double, voire du triple, chœur.
La « mise en mouvement » des interprètes et leur « mise en lumière » sont intrinsèquement liées à l’écriture de « Carnet de voyage ». Elle reprend en cela l’idée développée par les musiciens du quatuor de saxophones Emphasis d’un spectacle chorégraphié faisant appel à une création lumière. Ces deux points - chorégraphie et lumière - visent à renforcer la puissance expressive de la musique et à libérer le jeu des interprètes grâce à des conditions d’expression optimales (jeu par cœur, déplacement dans l’espace, ambiance créée par le plan de feux). Les jeunes saxophonistes d’aujourd’hui sont généralement très sensibles à cette approche.

Le titre de chacun des mouvements porte le nom d’une ville du monde et renvoie à une musique propre, imprégnée de l’atmosphère des lieux, de ses couleurs, de ses odeurs, de ses lumières… Mais c’est aussi l’évocation de souvenirs d’aventures humaines. L’ensemble forme un Carnet de voyage :
- Philadelphie : capitale culturelle majeur de l’état de Pennsylvanie aux États-Unis, ville enthousiasmante ! Le souvenir de l’écriture des minimalistes y croise une mélodie d’inspiration amérindienne.
- Rapid City: ville de l’état du Dakota du Sud, non loin du célèbre Mont Rushmore. La pièce est marquée par le mystère de ces lieux au crépuscule.
- Isfahan : capitale de l’empire perse, oasis et ville de culture au cœur du désert. Isfahan repose sur un temps suspendu, une atmosphère saturée de lumière et de chaleur, d’où émerge une mélopée orientale.
- Paris : Ville lumière, bien sûr ! Oui… mais aussi celle d’une tension violente, agressive et stressante, illustrée ici.
- Montana : dans le canton du Valais en Suisse. Évocation de la brume des vallées et des cloches dans le lointain…
- Chang’an : ancien nom de la ville de Xi’an en Chine. Sorte de chant traditionnel imaginaire, son langage pentatonique se teinte d’une légère polytonalité à la française.
- Como : Côme en Italie, nostalgie d’un passé à jamais perdu…
- Philadelphie : reprise de la première pièce, point de départ et d’arrivée de ce voyage.

L’effectif n’est pas figé. Néanmoins, on veillera à respecter un équilibre entre les chœurs et les différentes parties les composant.
La chorégraphie des déplacements et la mise en lumière des interprètes restent libres, ils sont au choix de celui qui fera représenter cette suite. Cependant, et si vous le souhaitez, vous pouvez me contacter pour de plus amples informations sur ces points.

Durée : 30'00'' environ