Livre : Chaillol - Portraits d'un festival (Ouvrage collectif sous la direction de Michaël Dian)
Livre : Chaillol - Portraits d'un festival

 

 

Feuilleter
Coll. Musiques XX-XXIe siècles

Titre(s) : Chaillol - Portraits d'un festival
Ouvrage collectif sous la direction de Michaël Dian
Nombre de pages : 144 pages
Format : 16x20 cm (ép. 1.2 cm) (204 gr)
Dépot légal : Janvier 2012
Cotage : AEM-101
ISBN : 978-2-919046-04-1
Disponibilité : en stock, envoi immédiat
Ce Livre : 14.5 €

Initié en 1997, le festival de Chaillol, dans les Hautes-Alpes a fêté sa quinzième édition en août 2011.
Comment célébrer l’ensemble des énergies nécessaires à la production d’un festival, de l’attention des publics à la passion des interprètes, du dévouement des bénévoles à la confiance renouvelée des partenaires ? Comment témoigner au plus près du chemin parcouru depuis les premiers gestes, de la place singulière qu'occupe désormais le festival de Chaillol dans l'intime de ceux qui le portent, le soutiennent ou le fréquentent, sans sacrifier à l'exercice convenu du livre souvenir qu'illustrent quelques belles photos de concert ?
Dans cet ouvrage, réalisé avec le concours du Centre de l'Oralité Alpine, un festival scrute ses origines et s’approche au plus près de ce qui, aux premiers jours, n’avait encore qu’un visage lointain. Par la dimension polyphonique du récit ainsi composé, l’idée première est rendue visible à soi-même et aux autres. Les témoignages recueillis, autant que la forme donnée à cet ouvrage, renseignent sur les gestes quotidiens et sur l'ambition du festival de Chaillol : faire sens en tissant du lien, tisser du lien par souci du sens. Ils retracent l’évolution de ce qui fut une entreprise familiale, amicale, devenant, au fil des saisons, une proposition artistique d'une plus grande portée, une proposition prenant conscience d’elle-même, jusqu'à s'inscrire avec force dans le paysage culturel français.
Dessiner les trajectoires d’une saison, à l'image d'un territoire partagé, appelle une forme de responsabilité faite d’écoute de l’autre, de ses attentes, mais également de directions et d'écritures. Entre le festival de Chaillol et le territoire sur lequel il se déploie, entre ces paysages aux multiples richesses et cette exigence apprise, l'on entend, alors, une conversation ininterrompue, celle d'un dialogue amoureux.

Solo du violoniste Jasser Haj Youssef à l'église de La Fare, dans le cadre du festival de Chaillol.