Pierick Houdy

Contact : Pierick Houdy
pierick.houdy@wanadoo.fr
Rosboscer
56360 - Le Palais Belle-île-en-mer -
 
pierickhoudy.com/

Catalogue Aedam Musicae

Pierick Houdy est né le 18 janvier 1929 à Rennes, France.

Ses premières compositions datent de 1935. En 1937, il les joue en public à l’opéra de Rennes et elles sont éditées chez Henry Lemoine.

En 1939, la seconde guerre mondiale oblige l’Orchestre National de la Radio à se replier à Rennes. L’ingénieur du son, également professeur au Conservatoire de Paris, prend le jeune Houdy dans sa classe. Il y étudiera avec Maurice Duruflé, Nadia Boulanger, Olivier Messiaen et Darius Milhaud. Un premier prix de composition, un second prix de Rome et le Grand Prix de la Ville de Paris viendront couronner sa jeune carrière.

En 1954, il épouse Ghislaine de Winter, élève de harpe au conservatoire (1er prix 1955 ), dans la classe de Pierre Jamet. Il écrit pour elle La Sonate, qui connaît un certain succès. La même année, il participe à la création d’un ballet avec Serge Lifar et Yvette Chauviré.

En 1955, il est nommé directeur du Conservatoire de Tours et organiste à la basilique Saint Martin, postes qu’il quittera en 1960 sous la pression du maire de l’époque !

De retour à Paris, Jean Cocteau lui demande d’écrire la musique de sa pièce : "L’impromptu du Palais Royal" et André Roussin le charge de mettre en musique sa pièce : "La petite hutte", commande de l’état.

Il est nommé Maître de Chapelle à l’église Saint Séverin en 1965. En 1966 il devient Chef de Chœur de la Maîtrise d’Enfants de Radio France. La même année, il écrit la " Cantate à Saint Michel", commande de l’état pour les célébrations du millénaire du Mont.

En 1970, il est invité au Canada comme professeur de composition à l’université Laval à Québec où il est également organiste de la paroisse universitaire, puis au Conservatoire de musique et au Conservatoire d’Art Dramatique de Québec. Il mène conjointement ces deux activités en plus de sa carrière de compositeur. Il participe aussi à la vie théâtrale canadienne par des musiques de scène à Québec, Montréal et Toronto.

Radio Canada lui demande en 1972 d’écrire une messe inspirée de la tradition musicale québécoise. Il écrit "La Messe Québécoise". Cette œuvre, accueillie avec réserve par le milieu intellectuel musical recevra le Grand Prix du Disque en 1978 !

Ils sont invités, sa femme et lui, à de nombreuses manifestations musicales où l’on joue sa musique sur les cinq continents.

En 1992 , ils reviennent en France.

Pierick Houdy continue d’écrire.