Jacques Donguy

Contact : Jacques Donguy
info@musicae.fr

Catalogue Aedam Musicae

Jacques Donguy, poète, traducteur (d’Augusto de Campos), auteur d’une thèse sur les Poésies Expérimentales au XXe siècle et organisateur de l’exposition Terminal Zone au CAC d’Hérouville Saint-Clair en 2002, pratique la poésie numérique depuis 1983, en collaboration avec Guillaume Loizillon, Laurent Mercier et Etienne Brunet. Depuis la parution de Tag-Surfusion en 1996, il lit en public, notamment au Centre Pompidou en 1998, ses textes re-créés par la machine, avec vidéoprojection en aléatoire et sons mis en boucle.

Jacques Donguy utilise l’ordinateur en faisant appel à des procédures aléatoires basées sur le hasard, ce qui renvoie à Mallarmé et à son Coup de Dés. La révolution a été l’ordinateur personnel ou P.C. à partir de 1983/84 au même titre que le Livre Personne (L. P.) a été une révolution à la Renaissance par rapport au manuscrit enluminé au Moyen-Âge. On peut y ajouter le réseau internet, ou l’idée de circulation, de crash-texte qu’évoque Arthur Kroker dans Spasm, qui remplace celle d’inscription pour l’éternité. La page typographique est liée à la visualité à travers la lecture silencieuse, à la vitre et au “gel” mallarméens, et donc par voie de conséquence à l’idéalité, à l’inaccessible.